Final Fantasy XIII Re Review

      Tiens j'ai retrouvé ce vieux billet d'humeur que j'avais posté sur le défunt forum FFWorld.org, et qui date de la sortie de Final Fantasy XIII. I just leave it there.

      Si cela vous parait exagéré ou trop acerbe, il faut bien resituer cette critique dans le contexte de la sortie du jeu, c'est à dire après des années d'attente et de teasing intensif, comme nous a maintenant habitué Square Enix. Un jeu qui devait être une révolution et une renaissance du mythe Final Fantasy (si si, rien que ça). On peut se dire aujourd'hui que Square, après avoir dû absorber Enix suite à la catastrophe industrielle The Spirit Within, a décidément les yeux plus gros que le ventre puisque sur 5 projets ambitieux autour de FFXIII qui devaient rebâtir la mythologie, trois seulement ont vu le jour:
- FFXIII lui même, dont le moteur graphique a été rentabilisé dans deux suites (jusque là, seul FFX nous avait fait cette insulte d'une suite directe),
- FFXIII Agito rebaptisé FF truc-machin prime turbo (me souviens plus du nom, la flemme de chercher) et sorti qu'au Japon sur PSP (l'erreur sera un peu réparée par un relifting et sortie internationale sur PS4 mais dans années plus tard, à peu prés quand plus personne n'en a rien à carrer)
- FF Versus XIII, qui est devenu FFXV au bout de 10 ans d'attente et qui n'a donc, du coup, plus grand chose à voir avec ce qu'il devait être au départ.
      Donc voilà ce qu'est FFXIII pour moi aujourd'hui: en substance la déclaration difficile du début de la fin pour cette série qui ne nous avait vraiment déçus qu'une fois: en annonçant FFXI comme étant un MMO. Mais bon, maintenant, cette série et tous ses dérivés nous a déçus tellement souvent que la tendance s'est inversée: quand une annonce ressemble à un soubresaut de vie dans ce cadavre putréfié que Square Enix passe son temps à essayer de recycler, on s’étonne de voir un FF the Warrior of Light tout mimi et bien old school, un relifting HD bien mérité du génial FFXII (j'ai pas dit FFVII), et... c'est tout en fait (je n'ai pas d'autres exemples en tête, je déteste Kingdom hearts depuis le premier jour, car Disney est le MAL et l'alliance avec Square (avec Nomura, en fait) est pour moi une hérésie).

Bonne lecture!

Pour ceux qui douterai de mon goût pour cette série, je vous invite à visiter mon site musée, aujourd'hui tenu par El Hechicero, celui qui l'a conçu et qui s'en occupe désormais.

La vieille version, commencée il y a un peu moins de 15ans:
La version un peu plus récente, qui date d'environ 10 ans, beaucoup plus belle et plus à jour:


Allez, place à un peu d'aigreur:

(ATTENTION, SPOILERS)

''Alors, bande de p'tit pédés! Ils vous plaisent mes dessous de bras?'' (La classe américaine)

Sorcier du chaos sur Dragon noir



       Un sorcier du chaos classique monté sur dragon noir Elfe noir encore plus "classique". ^_^ Le dragon seul, que je m’étais peint, avait été revendu il y a longtemps. Il a dû voyager un peu et il m'est finalement revenu, offert lors d'un gros achat groupé à quelqu'un d'autre... Le hasard et ses surprises...

Possédés artisanaux pour Mordheim


       Mes deux possédés pour Mordheim. Work in progress.

Age Of Sigmar : tu l'aimes ou tu le quittes



ça crame bien, les solvants chinois...

      Bon, avant tout, ne dramatisons pas, ce n'est qu'un jeu! Donc point de larmes de sang et autre poing rageur brandi vers la nue enténébrée déchirée d’éclairs, je ne suis pas une sorte de gros fanatique pour qui Warhammer était toute ma vie.

N’empêche que.

Griffon Bicéphale Impérial





      Un Griffon Impérial, converti à coup de green stuff pour le rendre à l'état sauvage (plus d'armure ni de cavalier).

Armée Classique d'Archaon

      Une armée de bon vieux guerriers du chaos de l'époque de la V5, avec l'Archaon de l'époque. J'ai ajouté une conversion "façon marcheur blanc" d'un sorcier à cheval. Le corps est un cavalier zombie de chez Rackham, le cheval est le Rossinante du Don Quichotte de chez Helldorado, le bras tenant l'épée est un bras d'horreur en métal (l' autre est un bras de Portepeste en plastique actuel). L'épée enflammée vient du kit de sorcier Impérial. L'autre sorcier monté sur disque de Tzeentch collector est une fig plastique des Scorpions du défunt Confrontation v4, un certain Sykho Volesterus, à qui j'ai mis un masque des cochonnes elfes noires de Slaanesh avec leurs fouets dont le nom m’échappe.

Petits gris et autres gastéropodes...

       Des escargots fabriqués pour une collègue, puis une autre, et une autre, et mon fiston, etc... (syndrôme "ooooh! tu m'en fais un???" avec regard suppliant). Simples coquilles de vrais escargots / coquillages / escargots d'aquarium sur pâte époxyde. J'ai juste inclus des aimants pour qu'ils se baladent sur le métal....

Lego Ghostbusters


      ECTO-1 et les casseurs de fantômes en Lego.... Mon cadeau d'anniversaire cette année. Si ça c'est pas la classe internationale, je ne sais pas ce que c'est.

Mumakil du Mordor


Un Mumak, avec peintures de guerre, ça fait plus méchant. ^_^

Blood Warriors de la boite Aos, convertis pour éviter les doublons

 
      J'avais deux lot de cinq Guerriers de Sang de Khorne provenant de la boite de base Age of Sigmar. J'ai juste changé quelques bras et quelques têtes pour éviter d'avoir des figs qui se ressemblent trop.

Wulfrik, à pieds et monté


      Ce bon vieil écumeur des mers de Wulfrik...